Cette bouillie de chez nous, est aimée par tous les sénégalais, la preuve, ils n’ont pas d’heure de consommation de ce plat succulent. Matin ou soir, la bouillie est demandée, fait à partir des grains de mil déjà écrasé ou le « arraw ».  Facile à préparer, les grains sont mis dans la marmite après que l’eau

Le dakhine est un plat traditionnel sénégalais fait à base de viande, de pâte d’arachide et de riz. Au Sénégal, on avait l’habitude de réserver le dakhine pour le repas du soir, mais si vous avez des problèmes de brûlures d’estomac, il faudrait mieux éviter de consommer le dakhine le soir.

« C’est un mot traditionnel de Saint-Louis qui signifie littéralement ‘faire de la bouillie’ », explique Jasques Bassene, chargé des grillades au restaurant Le Bideew, à Dakar. « C’est un dessert qui se prépare à partir de pâte d’arachide, de pain de singe [fruit du baobab, ndlr] et d’araw, une sorte de couscous à gros grain », poursuit-il.

Les boulettes de poisson sont très prisées dans la cuisine sénégalaise. On les retrouve dans le thiéboudiene national avec la succulente sauce diaga mais aussi dans le thiou et le domoda. A ces plats vient s’ajouter le délicieux pain boulettes, street food dakarois par excellence. 

Le thiébou kéthiakh est un plat simple et très nourrissant composé de poisson fumé puis séché (le kethiakh), de poisson salé puis séché (le guedji), d’haricots secs, de légumes et de fruits de mer (facultatifs). N’oublier pas que certaines personnes sont allergiques aux fruits de mer.

Originaire de Casamance, le Caldou est un plat à base de poisson avec une sauce qui se rapproche de la soupe

ASA MEMBERSHIP FEE & COVID 19 DONATION

You can now use paypal to pay your membership fee and Donate for the Covid-19 Pandemic to help our falling compatriote

Amount