Le nom vient des termes grecs megas (μέγας), grand et lithos (λίθος), pierre. de Sénégambie sont des cercles de pierre d'âge historique réalisés en roches volcaniques ou en concressions latéritiques assez faciles à travailler. Ces cercles se trouvent à la frontière du Sénégal et de la Gambie.
Le site a été inscrit en 2006 sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO à l'occasion de la 30e session du Comité.


Quatre grands groupes de cercles mégalithiques constituent une concentration extraordinaire - plus de 1 000 monuments - sur une bande de 100 km de large qui longe sur 350 km le fleuve Gambie. Les quatre groupes, Sine Ngayène, Wanar, Wassu et Kerbatch rassemblent 93 cercles et de nombreux tumuli, monticules funéraires. Certains ont été fouillés et ont révélé un matériel archéologique que l’on peut dater entre le IIIe siècle avant JC et le XVIe siècle de notre ère. Les cercles de pierres de latérite soigneusement taillées et leurs tumuli associés présentent un vaste paysage sacré qui s’est constitué sur plus de 1 500 ans et rendent compte d’une société prospère, pérenne et hautement organisée. Les pierres formant les cercles ont été extraites à l’aide d’outils de fer et savamment taillées en colonnes presque identiques, de section soit cylindrique soit polygonale, d’une hauteur moyenne de 2 mètres et pesant jusqu’à 7 tonnes. Chaque cercle comprend entre 8 et 14 pierres dressées pour un diamètre de 4 à 6 mètres. Tous sont situés près de monticules funéraires. Ce site exceptionnel est représentatif d’une zone mégalithique régionale beaucoup plus large qui, en termes de taille, de caractères de similitude et de complexité, apparaît comme le plus grand complexe connu au monde. Ces pierres admirablement travaillées montrent des techniques de travail de la pierre précises et habiles et contribuent à  l’impressionnante grandeur de l’ensemble de ces complexes mégalithiques.

Le site le plus remarquable de l’aire mégalithique est celui de Sine Ngayène (région de Kaolack au Sénégal) qui comporte 52 cercles pour 1200 pierres mégalithiques et une centaine de tumulus (Les tumulus sont une pratique funéraire du Sénégal très ancienne. Comme les Pharaons, les Rois et Chefs étaient inhumés entourés de leurs animaux familiers, de nourriture contenue dans des poteries, avec leurs bijoux, et parfois même leurs cuisiniers et personnel de la cour afin qu’ils ne manquent de rien dans l’au delà.)

Le site de Wanar (région de Kaolack au Sénégal) est moins important en quantité que Sine Ngayène mais les pierres y sont taillées plus finement. Les pierres des autres sites sont souvent de grands blocs immenses alors qu’à Wanar les pierres sont plus petites et liées en forme de A ou de Y. La roche latéritique affleurante de la région de Nioro-du-Rip a permis l'édification de ces monuments funéraires en pierre qui diffèrent des tumulus de sable, de terre ou de coquilles observés dans le reste de la Sénégambie.

Certains sites comprennent les deux types de monuments, cercles de pierre et tumulus. Les tumulus sont toujours situés en dehors des cercles mégalithiques. Ce qui prouve que les tumulus sont plus tardifs que les cercles. On a trouvé dans les cercles mégalithiques beaucoup de corps dont la plupart des squelettes avaient des mutilations dentaires. Mais aussi des poteries cultuelles, des d'armes et des parures.

ASA MEMBERSHIP FEE

You can now use paypal to pay your membership fee.

Amount