ou la majestueuse "Venise africaine" est classée au répertoire du patrimoine mondial par l'Unesco. Ses parcs ornithologiques, sa réserve de faune sauvage, ses charmantes plages, son célèbre quartier des pêcheurs de Guet-Ndar font également de la destination Saint-Louis une grande attraction du Sénégal à découvrir.
Sites et merveilles à découvrir : La ville de Saint-Louis, Le Parc National des Oiseaux de Djoudj, Le Parc National des Oiseaux de la Langue de Barbarie et La Réserve Spéciale de Faune de Guembeul.

Une cité magique

Première capitale de l'Afrique Occidentale Française, l'histoire de Saint-Louis se confond avec celle de la colonisation. Considérée comme la vitrine de la France en Afrique, elle fut érigée commune de plein exercice et jouissait ainsi d'un statut particulier.
Aujourd'hui, cette cité magique a hérité d'un patrimoine architectural unique : ses maisons ornées de balcons de bois ouvragé, le palais de la gouvernance dont l'architecture rappelle qu'il fut un fort, la très symbolique place Faidherbe ainsi que le pont métallique du même nom, l'ancien conseil colonial, l'hôtel de ville et la maison des sœurs en sont de parfaites illustrations.
La visite de la ville en calèche, en voiture ou à pied vous permettra de découvrir son exceptionnel plan d'eau et de comprendre les différentes péripéties qui ont rythmé l'histoire de Saint-Louis, désormais inscrite par l'Unesco sur la liste du patrimoine mondial de l'humanité. Un détour au quartier des pêcheurs vous mènera vers les chantiers locaux de construction de pirogues aux abords du fleuve, le marché de Guet-Ndar; le cimetière à l'aspect pittoresque, etc.

Le paradis des oiseaux

Situé à 60 Km au Nord de Saint-Louis, le parc du Djoudj est la troisième réserve ornithologique du monde et constitue vraiment l’attraction majeure du nord du Sénégal. Inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco, le parc se caractérise par la diversité des espèces qu’on y rencontre. Il accueille jusqu'à 400 espèces d'oiseaux dont les pélicans, flamants roses, spatules, aigrettes, cigognes, grues, etc. C'est plus de 3 millions d'oiseaux qui y sont dénombrés de décembre à avril tous les ans. Une station biologique est implantée au cœur du site et l'envol de ces milliers d'oiseaux est un spectacle que l'on ne peut oublier. On peut également y observer d'autres animaux, notamment des mammifères comme le chacal et le singe rouge et des reptiles tels que le python, le varan du Nil et le crocodile.

Entre fleuve et océan

Véritable refuge pour les oiseaux et les tortues de mer, la Langue de Barbarie s'étire de Saint-Louis à l'embouchure du fleuve Sénégal dans un cordon bordé d'immenses plages de sable fin d'une beauté rare. Les principales espèces : des mouettes à tête grise, des goélands railleurs, des sternes caspiennes et royales, des aigrettes et des garzettes, en font un lieu de grande curiosité. A l'embouchure, à quelques kilomètres de l'îlot de reproduction des oiseaux, les eaux du fleuve et de l'océan se muent en un ballet magique.

Une réserve de faune dans le Gandiolais

La réserve de Guembeul est située à 12 km au Sud de Saint-Louis. Elle est classée par la convention de Ramsar et est incluse dans la Réserve de la Biosphère transfrontalière du delta du fleuve Sénégal. D’une surface de 720 ha dont une partie est constituée par un lac de 200 ha, elle est entourée d’une clôture périphérique de 12 km, qui a également favorisé la régénération des savanes à Acacia. Les eaux saumâtres à salées des lagunes sont contrôlées par un système de vannes hydrauliques.
La réserve abrite principalement une faune en voie d’extinction. On y trouve notamment des tortues géantes appelées tortues sillonnées, qui peuvent vivre plus de 100 ans, des gazelles dama offertes à la réserve par l’État d’Israël en vue de leur réintroduction dans le milieu sahélien du Ferlo, des oryx dammah, des lièvres, des phacochères, des renards pâles, des singes rouges (patas), des écureuils.
Moins nombreuses qu’au Parc national du Djoudj, 200 espèces d'oiseaux y sont pourtant représentées : flamants roses (Phoenicopterus ruber roseus), barges à queue noire (Limosa limosa), spatules d’Europe (Platalea leucorodia ), goélands railleurs (Larus genei), bécasseaux minute (Calidris minuta), etc. La réserve est notamment connue pour être le plus grand site de nidification d'avocettes (Recurvirostra avosetta) du Sénégal. 124 de ces espèces sont protégées par la convention de Berne et celle de Bonn.

 

 

ASA MEMBERSHIP FEE & COVID 19 DONATION

You can now use paypal to pay your membership fee and Donate for the Covid-19 Pandemic to help our falling compatriote

Amount